Depuis que je me suis laissée « emportée » par le Tai Chi, je m’offre le samedi matin le temps de me réapproprier la sérénité de savourer une nouvelle façon de vivre qui me transforme. Grâce aux postures que Tak nous fait découvrir : s’ancrer, se redresser, s’ouvrir au monde, se relâcher, respirer, ressentir… J’apprends à vivre autrement… tout ceci dans un environnement très accueillant (Vivobarefoot à Stockel) ! Dans la bienveillance et grâce à un encadrement de qualité – Tak est un excellent professeur – , j’ai trouvé un bien-être et une harmonie qui viennent s’ajouter tout simplement à ma joie de vivre. Cela fait à présent partie de mon quotidien – que du bonheur 😊 Hélène Guilmot (après 20 cours)
« Ça me fait beaucoup de bien, je suis venu samedi dernier (1er cours) et toute la semaine a été différente, vraiment. J’ai déjà suivi des cours de Tai Chi, c’est la première fois que j’ai ressenti vraiment un bienfait, une envie de revenir, une envie d’en faire et cette fois-ci de persévérer. » C. P.
« Excellent cours comparé aux autres formations suivies dans le passé. Tak transmet sa connaissance du Tai Chi avec une réelle authenticité et une très grande précision. Depuis que je suis son cours, j’ai une plus grande capacité d’ancrage et je ressens une plus grande fluidité dans mon corps. »  Cécile Platteau
« Pourquoi est-ce que je vais au cours de Tai Chi les samedis matins, de semaine en semaine ? Parce que personnellement le cours de Tak me donne un cadre spatial et temporel pour faire quelque chose que je ne fais pas en dehors : laisser mon corps simplement être avec ses sensations – tensions. Alors libre à moi d’expérimenter comment l’un peut se transformer en l’autre. »  Camille Piessevaux
Avec Tak on s’ouvre et on relâche … or at least we try to do so 8-))
Notre prof Tak a des origines chinoises en étant belge et caractère belgo-sino-européenne – une excellente mélange.
J’ai commencé à pratiquer le tai chi, il y a douze ans au bureau avec « la 24-movement – style yang» et a continué pendant 8 ans. À l’époque, je pratiquais des activités sportives, pour me détendre et contrer le stress du travail …. Maintenant je suis pensionné et j’ai ressenti la même besoin de faire une activité « doux », pour réapprendre à mieux connaître mon corps, et travailler les articulations et muscles plus en profondeur et les réapproprier. Pour évacuer le stress, c’est l’un de meilleures activités! Le style « 24 » a des mouvements similaires au style traditionnel que Tak nous enseigne, toutefois au début je devais faire attention a réapprendre les bon mouvements et ne pas glisser dans les anciens
On commence toujours avec la position « wu-ji » pour la forme et pour les exercices statiques ou nous sommes entre ciel et terre. Cette pratique régulière me permet de mieux ressentir l’ancrage de la terre, tout en restant reliée par une verticalité souple au ciel, qui me soutient.

Un grand bénéfice est qu’on se sent plus souple, plus stable et à prend plaisir d’être pleinement dans l’instant présent. Cela exige assiduité, persévérance et patience, mais quelles bienheureuses découvertes et récompenses pour les efforts consenties pendant l’année!
Le tai chi est idéal pour la concentration, pour soigner la qualité du geste et d’explorer d’autres possibilités de mouvements, et la circulation du Qi. Toutefois c’est le chemin qui est important plutôt que l’arrivée.
Le tai chi m’apprivoise et j’essaie de l’apprivoiser… J’aime ce moment de calme, le petit matin de chaque samedi. Et puis dans la pratique collective il y a partage de la pratique, de détente « sérénité », de convivialité, de rires et de silence avec les autres.
Apprendre le tai chi c’est comme apprendre un instrument de musique. Au début, il y a des notes hésitantes et discordantes; puis petit à petit on prend conscience des dissonances et on progresse doucement et avec fluidité vers plus d’harmonie et une mélodie dans le corps, le cœur et l’esprit. Il met en évidence le lien direct entre le corps et l’esprit – un concerto ensemble.
Les exercices statiques auront des bénéfices pour moi – il faut corriger naturellement des postures héritées qui ne me conviennent plus. Pendant ces exercices il faut être averti comme les anciens chinois nous disent que – « pour celui qui veut vaincre, c’est de ne pas lutter » donc il faut s’ouvrir et relâcher. On doit savoir écouter son corps (ce qui ne signifie pas s’écouter soi-même !) et laisser s’exprimer son esprit, sans barrière (pas évident au début).
Tak nous invite souvent de faire le partage de nos émotions et les ressentis physiques après certains exercices. On en faits des découverts !
Il ne faut pas s’attendre à des effets immédiats, mais c’est sur le moyen et long terme qu’on voit et ressent vraiment de véritables bienfaits. Toutefois pendant chaque cours on peut sentir l’énergie monter et circuler en soi au fur et mesure qu’on se relâche et fait les mouvements entre relaxation et concentration de la forme et aussi avec les exercices statiques.
Merci à toi, Tak, pour – ta simplicité; tes enseignements généreuse et qui sont riches en conseils pratiques et philosophiques; et pour tout le bien que tu nous apportes.
Peter Billington (après 32 cours)